Quel bac faut-il passer?

  • FLo
  • FAQ
Quel bac faut-il passer?

Bac S, bac ES, bac L... Nombreux sont les candidats qui se demandent quel est le bac du succès pour réussir des études en orthophonie. J’ai abordé cette question dans le guide de préparation au concours, dont vous trouverez un extrait ci-dessous, et recueilli le témoignage d’une étudiante admise de Strasbourg pour rassurer les inquiets !

 

Point sur le bac et vos notes au lycée :

[Extrait de "Je vais vous apprendre à être admis en orthophonie", p.37]

 

Avoir suivi un cursus scientifique au lycée n’est pas une condition requise pour l’inscription au concours, pas plus que la mention obtenue au baccalauréat. On remarque que les élèves ayant obtenu un bac littéraire ou économique sont aussi très bien représentés, voire majoritaires dans plusieurs promotions de première année en 2014. C’est notamment le cas à Caen et à Tours !

 

Statistiques des étudiants admis au concours de Paris en 2014 (recueillies sur le site de l'APEO):

- 44% bac S

- 23% bac ES

- 18% bac L

- les 15% restants ont obtenu un bac A1, A2, B, C ou D : ce qui correspond aux appellations des bacs L, S et ES jusqu’en 1995… ce qui montre que : 15% des admis se sont présentés au concours dans le cadre d’une reconversion professionnelle !

 

Actuellement, plusieurs centres de formation imposent des tests de biologie, de raisonnement logique et de mathématiques, ce qui peut, dans une certaine mesure, avantager les candidats ayant choisi un cursus.

 

Maintenant, souvenez-vous que la majorité des épreuves font appel à votre maîtrise de l’expression écrite et que d’excellentes habiletés dans les matières dites « littéraires » (français, philosophie, histoire-géographie, langues) sont des avantages bien plus cruciaux dans la course à l’intégration. De même, ce n’est pas parce que vous aurez excellé en maths, bio et physique tout au long de votre scolarité au lycée que vous serez reçu en orthophonie pour autant ! Si vous avez, en parallèle, perdu des points dans vos devoirs à cause de vos fautes d’orthographe ou que le mot « dissertation » vous a toujours donné des boutons, vos possibilités d’être accepté sont moindres.

 

Enfin, il est important de noter que la formation d’orthophoniste comprend une proportion importante de cours à dominante scientifique et que cela s’est intensifié avec la réforme des études, de sorte que des bases en biologie et en physique ne seront pas malvenues dans les années à venir, sans être indispensables pour réussir (et à condition que vous soyez prêt à travailler un peu plus que d’autres étudiants mieux équipés durant vos études, si besoin est !). C’est pourquoi nous conseillerons aux lycéens encore en mesure de choisir leur orientation, d’opter pour un cursus scientifique, afin qu’ils se facilitent la tâche pour la suite.

 

Le témoignage d’une étudiante de 2ème année à Strasbourg :

 

« J'ai un bac L et je n’ai pas eu l'impression que c'était un handicap l'année dernière. Je crois qu'il y avait des étudiantes qui trouvaient difficile les matières scientifiques quel que soit leur bac. Exemple : certains étudiants avec un bac S se sentaient dépassés alors que d’autres avec un bac L suivaient très bien.

Je pense que c'est surtout une question d'affinité avec ces matières. Les personnes qui ont choisi de faire un bac L à cause d'une "aversion" pour les matières scientifiques risquent de continuer de trouver ça difficile.

C'est pourtant vrai que les L et les S n'ont pas les mêmes bases et la façon dont le prof aborde son cours est donc importante. Dans l'idée, ils doivent transmettre des fondamentaux, donc tout le monde doit pouvoir suivre.

Pour ce qui est de la quantité de travail, j'ai eu l'impression qu'elle dépendait plus de facteurs individuels (rapidité de compréhension, capacité de mémorisation etc.) que du bac obtenu.

En bref, c'est plutôt rassurant pour les bacs L ! »

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog