Limoges 2016 : oubliez la grasse matinée, samedi !

Limoges 2016 : oubliez la grasse matinée, samedi !

De bonnes raisons de passer le concours de Limoges :

 

Limoges est une ville plutôt sympathique, d’après les échos que j’ai pu en avoir. Oubliez les embouteillages et le métro et imaginez le bonheur : aller en cours, à pieds, depuis chez vous. Le rêve ! Qui dit petite ville, dit moindres coûts (on se croirait presque à Besançon ! ;-), jolis paysages, bref : on s’y sent comme en famille !

 

Des volontaires ? Ils vous attendent !

 

Infos pratiques :

 

Dates des épreuves :

 

- Admissibilité : 12 mars 2016 (oui oui, un samedi… !)

 

- Admission : 9 et 10 juin 2016

 

Les annales :

 

Bien que les sujets soient redemandés aux candidats à la fin des épreuves, il semblerait que certains aient réussi à quitter les lieux du concours avec ! En dehors de ces « annales clandestines », les sujets des années précédentes ne sont pas disponibles, malheureusement pour vous !

 

Les épreuves :

 

Le programme des épreuves pour 2016 demeure relativement semblable aux précédents, à l’exception d’une fusion de l’épreuve de QCM de Connaissance de la langue avec celle de logique :

 

- QCM Langue et logique (90 minutes), sur 100 points

- Épreuve de dictée (20 minutes), sur 50 points

- Épreuve d’expression écrite (1h), sur 50 points

 

Ce que cela change pour vous, concrètement, c’est que l’épreuve de logique ne fera plus partie du second barrage, mais du premier, de sorte que les épreuves de dictée et d’expression écrite vaudront plus de points qu’avant, dans la suite du concours, et pèseront donc plus lourd dans la balance, au final (25% des points de l’écrit, chacune, au lieu de 20%, les années précédentes).

 

L’épreuve de logique, elle, sera donc « absorbée » à l’intérieur de l’épreuve de QCM de Connaissance de langue.

 

Est-ce que cela fait une grosse différence ?

 

Oui, parce que les tests de logique sont généralement des épreuves qui tranchent, puisqu’elles sont souvent négligées par les candidats dans la préparation du concours. De ce fait, beaucoup obtiennent de très mauvaises notes, ce qui permet à ceux qui s’y sont mieux préparés ou qui sont plus à l’aise de se démarquer.

 

Ainsi, même si vous obtenez tous des notes relativement semblables dans les questions portant sur la maîtrise de la langue, étant donné qu’elles sont les plus (les mieux) préparées par les candidats, c’est l’ajout des questions de logique dans cette épreuve qui va creuser l’écart entre vous et faire en sorte que certains candidats seront « pénalisés » par une mauvaise note dans les questions de logique (et perdront de précieuses places au classement), alors que grâce à leurs bons résultats à ce niveau, d’autres vont se hisser parmi les 300 concurrents présélectionnés, et verront leurs copies de dictée et d’expression écrite corrigées.

 

Les rapports du jury du concours de Limoges de 2012 et 2013 mettaient justement en évidence de très mauvaises notes au niveau de l’épreuve de logique, par le passé. Espérons donc que vous vous présenterez au concours, samedi, bien préparés !

 

Un conseil, donc : lâchez tout de suite vos précis de grammaire et vos dictionnaires et nourrissez-vous de tests psychotechniques jusqu’à samedi !

 

Pistes de révision :

 

Langue et logique

 

Pensez à feuilleter rapidement le sujet, afin de répondre en premier aux questions les plus accessibles. Plusieurs candidats se sont fait avoir à Bordeaux, en voulant répondre aux questions dans l’ordre, et en perdant du temps sur celles qui leur posaient problème, de sorte qu’ils n’ont pas pu arriver au bout de l’épreuve… où se trouvaient les questions les plus simples ! Ne vous faites pas avoir !

 

Attendez-vous à des questions de vocabulaire, un peu de grammaire et probablement de l’orthographe. Pensez à revoir le rôle de la ponctuation (premier chapitre de votre précis de grammaire Grévisse !), car Limoges aime bien vous questionner à ce niveau (notez, de surcroît, que la ponctuation ne vous est pas forcément mentionnée, lors de la dictée ! Mieux vaut donc savoir comment l’utiliser !).

 

L’an dernier, les candidats ont eu droit à des anagrammes (pour leur plus grand bonheur !). Bon, ça ne coûte rien de vous entraîner un peu, donc. Vous trouverez, en suivant ce lien, quelques grilles d’entraînement gratuites :

http://www.fortissimots.com/anagrammes.html

 

Bon courage !

 

Je vous laisse écumer les pages de vos annales / exercices / livres de tests psychotechniques pour vous préparer aux questions de logique. Selon vos prédécesseurs, il s’agissait au concours de petits problèmes et d’énigmes qui sembleraient n’avoir traumatisé personne. Mais si tel était le cas, n’hésitez pas à le signaler en commentaire de cet article !

 

Dictée :

 

La dictée… Bon, visiblement, c’est elle qui fâche. Les concurrents des années précédentes s’en sont beaucoup plaint et ont redouté la fameuse note éliminatoire.

 

Concrètement, ce qui est difficile, à Limoges, c’est que les phrases sont longues et complexes, au point de vous en faire oublier le sujet, de sorte que vous pouvez vous faire avoir au niveau des accords. Pour compliquer le tout, la ponctuation ne vous est pas mentionnée. À vous, donc, de vous concentrer sur le sens des phrases pour la rétablir adéquatement et effectuer les bons accords grammaticaux.

 

Facile à dire, je vous l’accorde ! Mais je suis persuadée que vous vous en sortirez !

 

J’oubliais… Pas sûr qu’on vous octroie un temps de relecture ! Donc… ne laissez rien passer durant l’écriture, et tentez, autant que possible, de corriger vos erreurs au fur et à mesure.

 

Pour répondre aux attentes du jury, voici quelques recommandations :

 

« Écouter attentivement les premières lectures afin de comprendre le sens des phrases, qui sont généralement truffées de sujets inversés et/ou ambigus. Bien comprendre le sens des phrases permet d’appréhender adéquatement les liens sémantiques entre les mots et d’effectuer par la suite les bons accords grammaticaux.

 

Demeurer extrêmement vigilant lors de l’écriture, en ce qui concerne la sémantique de la phrase et être capable d’effectuer des retours en arrière pour ajuster un accord ou corriger une faute, sans perdre le fil de la dictée, lorsque vous identifiez des erreurs (les plus fréquentes concernent l’accord des verbes et du participe passé éloignés de leur sujet).

 

Connaître les règles de grammaire et d’orthographe sur le bout des doigts afin d’être capable de les mettre en application directement pendant la dictée (c’est-à-dire : réduire au maximum la fréquence des erreurs lors de l’écriture), vu que le temps de relecture est soit absent, soit extrêmement réduit (parfois de l’ordre de 2 minutes) !

Faire preuve de souplesse, en ce qui concerne les modalités de passation des épreuves : adaptez-vous rapidement à ce qui surviendra, aussi décevant que cela puisse paraître, en vous efforçant de conserver sourire et motivation, ainsi qu’en vous souvenant que tous les candidats sont dans le même bateau. »

 

[Extraits de "Je vais vous apprendre à être admis en orthophonie", p.66-67]

 

Expression écrite :

 

En ce qui concerne l’épreuve d’expression écrite, je vous renvoie directement à la section qui la décrit, dans le livre de préparation au concours que j’ai écrit. Pour ceux qui ne l’ont pas en mains, je vous restitue l’extrait qui en parle, étant donné que rien n’a changé. En 2014 et en 2015, c’est encore à un conte que les candidats ont eu droit !

 

« A Limoges : l’heure a été aux contes jusqu’ici (le Petit Chape­ron Rouge, en 2012, un conte norvégien, en 2013), ce qui vous ôte une belle épine du pied, à savoir, celle de réfléchir au plan du texte, dans la mesure où vous maîtrisez le schéma narra­tif !

 

Pour vous entraîner, vous pouvez demander à quelqu’un de vous lire un conte à une ou deux reprises (choisissez un texte d’environ 800 à 1000 mots, à résumer au quart), et vous livrer à l’exercice !

 

Contrairement aux autres villes, à Limoges, on ne vous demande pas de résumer le texte, mais de restituer son contenu de la façon la plus exhaustive possible ! Nous avons tout de même choisi de traiter cette épreuve dans la section du résumé, car vous devrez, dans tous les cas, réaliser un travail d’extraction des informations essentielles (repérer, mémoriser et rapporter les éléments du schéma narratif, comme lors d’une contraction de texte), sur lesquels vous grefferez par la suite les détails dont vous vous souviendrez.

 

La méthode pour résumer un texte narratif entendu :

 

1. Repérer les éléments importants du schéma narratif (situation initiale, élément perturbateur, péripéties, dénoue­ment, situation finale) : au brouillon, sitôt que vous serez auto­risé à écrire, esquissez rapidement de mémoire le schéma de l’histoire, de manière à ne rien perdre de la trame.

 

2. Rapporter les éléments avec style :

- une syntaxe correcte ;

- des phrases articulées par des connecteurs logiques et chro­nologiques, tels que relevés durant la lecture ;

- en respectant le système énonciatif.

 

3. Corriger les fautes d’orthographe. »

 

[Extraits de "Je vais vous apprendre à être admis en orthophonie", p.228-229]

 

Dernières recommandations pour le jour J et liens utiles

 

Je vous suggère vraiment de relire les rapports du jury du concours de Limoges de 2012 et de 2013, dans lesquels vous trouverez de nombreuses informations et conseils du jury, toujours pertinentes. Ils sont disponibles sur le site de la faculté de médecine de Limoges : http://www.unilim.fr/ilfomer/formations/orthophonie/controle-des-aptitudes/

 

Je les ai moi-même épluchés et commentés en détail dans le guide de préparation au concours (p.58 à 87). Je vous encourage donc à vous y attarder de nouveau, histoire d’être fin prêts pour les épreuves !

 

Rendez-vous sur la page Facebook des étudiants en orthophonie de Limoges, ou sur leur site pour de plus amples informations !

 

Bon courage à tous ! (et bon réveil, samedi matin !)

 

* Le livre que j’ai écrit et auquel je fais référence est disponible, à cette adresse : http://www.reussirleconcoursorthophonie.fr/

Fortissimots 17/03/2017 13:05

Merci pour le lien vers le site Fortissimots !
Si ça peut aider de futurs orthophonistes....

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog