Le témoignage de Marion

Le témoignage de Marion

Marion aurait vraiment pu se décourager, après sa première année de concours, passant à une place près du dernier admis à Marseille. Cependant, elle a tenu bon, et elle a bien fait, puisqu’elle a été admise à Lille l’année suivante ! Ne baissez donc jamais les bras !

 

Son parcours

 

Après avoir obtenu mon baccalauréat Scientifique, j'ai fait une première année de prépa à Montpellier. Les matières m'ont semblé simples au début, jusqu'à ce que je m'aperçoive que la difficulté résidait dans l'infinité de questions possibles et j'ai eu du mal à cibler mes révisions.

 

Dix concours plus tard, j'ai été admissible à Marseille, puis 7ème sur liste d'attente. Je me suis rendue compte que tout se jouait à peu, puisque la 6ème avait été rappelée. Je n'ai pas baissé les bras et j'ai entamé une deuxième année de préparation au sein de la prépa publique de Paris 13. Elle a été très complémentaire à ma première prépa (je conseille d'ailleurs à celles qui veulent faire une deuxième année de changer de prépa pour avoir d'autres points de vue) : j'avais peu de cours et j'ai travaillé avec des amies de ma classe, ce qui m'a été d'une aide précieuse, autant pour les méthodes que pour le soutien moral.

 

Après de nombreux échecs devenus presque habituels, me voilà admissible à Poitiers, puis peu après c'est Lille qui me tend les bras. Seulement, suite à des semaines de stress intense et de négociations avec les écoles, j'ai dû choisir entre les deux, car la dictée de Poitiers tombait le même jour que l'oral de Lille (cas rare, je précise que je n'ai vraiment pas de chance…).

 

Ma famille m'a été d'une aide précieuse pour préparer l'oral, et mon nom sur la liste d'admis de Lille a été un soulagement indescriptible.

 

Ses méthodes de travail

 

J'étais inscrite en parallèle sur QCM+ pour avoir des annales et des concours blancs. J'ai fait énormément d'annales en temps limité, et je me suis vite aperçue que beaucoup de mots de vocabulaire ou d'orthographe retombaient, ce sont ces pièges qu'il faut connaître sur le bout des doigts.

 

Pour la culture G, je suivais l'actualité et approfondissais les points susceptibles de tomber au concours. Mon ami sauveur pour le vocabulaire aura été « Quizlet », un site (disponible sur appli, pratique dans les transports) où l'on peut créer des cartes, sélectionner les mots difficiles, s'amuser avec via plusieurs fonctions que je vous laisse découvrir! La voix de Quizlet me parlait pendant mon footing, me rappelait quelques notions de Culture G pendant les repas et me faisait même des dictées de mots.

 

Les livres qu’elle recommande

 

Je n'ai pas utilisé beaucoup de livres mais les annales de Vuibert regroupent les thèmes principaux et les explications sont claires ; pour la grammaire "Le petit Grevisse" aborde les points à connaître. J'avais aussi le dictionnaire des difficultés contenant beaucoup de bizarreries qu'on peut nous demander.

 

Ses conseils aux candidats

 

Si j'ai un conseil à donner ce serait : croyez en vous et ne vous laissez pas dévorer par le stress et la difficulté. Ménagez-vous, prenez soin de votre forme physique et psychique et acceptez (c'est dur à dire, je sais) l'absurdité et l'injustice de ces concours. N'oubliez pas non plus que beaucoup de personnes passent le concours "juste pour voir" donc on ne se laisse pas impressionner par le nombre de candidats ! Vous êtes les plus fort(e)s, bon courage !

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog