Besançon 2017 : Préparez les écrits

Besançon 2017 : Préparez les écrits

Décembre arrive à grands pas, surtout lorsqu’on prépare un concours d’orthophonie et qu’on s’est inscrit à Nantes ou à Besançon ! Quelle bonne idée ! Je ne vous rebattrai pas les oreilles avec toutes les raisons qui font que passer le concours de Besançon est une excellente décision, mais je vous invite à aller vous rafraîchir la mémoire, si le cœur vous en dit, en lisant l’article que j’ai publié sur les écrits de Besançon, l’an dernier.

 

Pour l’heure, voici un petit aperçu de la fabuleuse journée qui vous attend (9 jours avant Noël et votre récompense en chocolat) !

 

Infos pratiques

 

Pré-inscription : du 15 octobre 2016 au 06 novembre 2016 inclus (too late, pour les retardataires… !)

 

Où vous inscrire : http://com-extra.univ-fcomte.fr/CCO/ccoCand.php

 

Date des épreuves écrites : 16 décembre 2016

 

Particularités :

Il n’existe (toujours) pas d’annales du concours de Besançon… mais vous aurez quand même une petite idée de ce qui (pourrait) vous attend(re) en lisant la suite de cet article (et de celui des écrits de l’année dernière !).

 

Les épreuves

 

Pour le 16 décembre, rien de nouveau sous le soleil : on prend les mêmes modalités que l’an dernier, on les réchauffe et on vous les sert ! Ainsi, vous aurez droit à un premier groupe d’épreuves, qui consiste en un QCM de français (grammaire, orthographe, sémantique) et de culture générale.

 

Un deuxième groupe d’épreuves aura lieu le 13 avril, où vous aurez la joie de vous livrer à une épreuve d’orthographe – grammaire (comprenez ici probablement un texte à corriger, où il faudra obtenir une note supérieure à 5/20 pour rester dans la course) et une épreuve d’expression écrite (soit très certainement un texte à résumer avec les mêmes particularités que les années précédentes !).

 

Suite aux épreuves écrites, si votre candidature est retenue, vous serez convoqué à l’oral (sur lequel nous reviendrons plus tard dans l’année).

 

Pistes de révision

 

Premier groupe d’épreuves

 

QCM de français

 

En français, pour l’édition 2016, les candidats se sont vu proposer des questions assez semblables à ce que l’on peut rencontrer en concours, comme lors des années précédentes.

 

Plus précisément, en vocabulaire, on a vu tomber des mots comme :

 

inexorable

sempiternel consortium

penne

marmotter

 

idoine

algarade

vaguemestre

mécréant

osmose

 

populeux

mitard

icône

contadin

amble

 

séculaire

obédience

truisme

sépia

avaler la grenouille

Besançon ne serait pas Besançon sans quelques questions sur le genre et le nombre des noms, bien évidemment. On a ainsi vu passer des interrogations sur des mots tels que : livre, volute,  écritoire, augure, hymne, enzyme, atermoiements, muses, etc.

 

On demandait également aux candidats de détecter les erreurs orthographiques dans des mots et des phrases. Il fallait donc éviter les écueils, dans les mots en –euil (ou en –ueil… !), écrire comme il se doit des adverbes en –ment, maîtriser les accords des verbes, après un pronom relatif, ou les accords en genre de certains noms et adjectifs.

 

En grammaire, vos connaissances sur la nature des mots ont également été éprouvées, de même que sur la transitivité des verbes et autres réjouissances du même genre.

 

Donc, rien de très surprenant jusqu’ici !

 

En bref, pour bien vous préparer :

 

Pensez à consulter Besançon 2016 : préparez les écrits, dans lequel vous trouverez des liens intéressants pour préparer chaque épreuve.

 

Rendez-vous dans votre guide du concours Je vais vous apprendre à être admis en orthophonie, p.192-195 et p.204-205 pour une liste de pièges courants à éviter en grammaire, orthographe et vocabulaire.

 

Et comme toujours : ne négligez aucune faiblesse ! Travaillez jusqu’à ce que vous compreniez, apprenez et exercez-vous encore pour consolider vos connaissances !

 

QCM de Culture générale

 

Pour l’édition 2015-2016, plusieurs thèmes sont sortis. On a pu trouver notamment des questions sur l'informatique, sur la musique, sur la littérature, sur l’orthophonie, et bien évidemment sur la région. Plusieurs réponses pouvaient être données aux questions, dans certains cas.

 

Sur la région, on a questionné les candidats quant à :

- la relation unissant Pierre et Marie Curie,

- la vie et l’œuvre de Victor Hugo,

- le comtois,

- la montbéliarde,

- le lion de Belfort,

- etc.

 

Il a été question de philosophes, tels que René Girard (anthropologue élu à l’Académie française), de l’explorateur Paul-Émile Victor, d’écrivains tels qu’Amin Maalouf, Stendhal, Agatha Christie, Musset, Molière, Corneille, d’œuvres écrites par Roland Barthes, Nicolas Machiavel. etc.

 

Attention ! À propos des personnalités nommées à Besançon, les concepteurs aiment bien jouer avec l’identité de nos célébrités, écorchant ici un prénom, là, un nom de famille. Assurez-vous donc de mémoriser à la fois le prénom, le nom et l’orthographe de ces derniers, afin de ne pas tomber dans les pièges bisontins… !

 

En arts, on a interrogé les candidats sur :

- des noms d’instruments (dont le biniou),

- des noms de danse (dont le menuet),

- des œuvres de Bach, de Vivaldi,

- des formes musicales,

- Louis Chedid,

- la Sagrada Familia,

- le mur d’Hadrien,

- etc.

 

En informatique, on vous demandait notamment de définir une icône. Une question sur le watt, unité de mesure, s’est glissée dans les QCM, de même qu’un peu de biologie pour varier les plaisirs, avec des questions portant sur la photosynthèse, la composition de l’atmosphère, le cytoplasme. Pour ne pas négliger l’actualité, on vous questionnait également sur les territoires dans lesquels les États-Unis ont envoyé des militaires… !

 

Au niveau de la connaissance du métier, les candidats ont notamment été interrogés sur le larynx (composition, localisation, fonction) et le type de pathologies et troubles pris en charge par l’orthophoniste.

 

Deuxième groupe d’épreuves

 

« Pour le second groupe d’épreuves, il y a une petite dictée à corriger (en un temps très court) et puis un résumé d'un texte donné. Le texte est à lire en 40 minutes avec interdiction de prendre des notes ou d'écrire sur le sujet, puis pause de 10 minutes, après quoi une feuille nous est remise, pour résumer le texte en un certain nombre de mots, en 45 minutes. D'où l'importance d'avoir une bonne mémoire et un esprit de synthèse. » Perrine, admise à Besançon en 2016

 

En ce qui concerne la préparation des épreuves de texte à corriger et d’expression écrite, je vous envoie de nouveau vers l’article rédigé l’an dernier ! Vous y trouverez toutes les ressources dont vous avez besoin pour aborder les épreuves avec assurance.

 

Dernières recommandations pour réussir

 

Lisez attentivement les consignes qui peuvent être assez ambiguës, selon certains candidats. Méfiez-vous notamment de l’utilisation du présent ou du conditionnel, dans les énoncés, qui peut influencer vos choix de réponse.

 

Liens utiles

Le site de GEOD (l'association des étudiants en orthophonie de Besançon) et leur page Facebook, où vous trouverez des infos pratiques sur le concours et des contacts !

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog