Le témoignage de Maryne

Le témoignage de Maryne

Maryne a passé 4 fois le concours de Tours, avant de réussir à le décrocher. Elle aura beau dire que ce fut in extremis, je ne pourrai qu’être impressionnée par sa persévérance ! Même « in extremis », réussir le concours est un exploit ! Bravo Maryne et profite bien de ces études « top top top » !

 

Son parcours

 

Avant de préparer le concours, j'étais au lycée en Terminale S, je n'ai rien fait d'autre entre les 2. J'ai redoublé ma Terminale (en ayant eu le bac la 1ère année avec mention AB), parce que je ne savais pas me décider entre orthophoniste et orthoptiste.

 

Cette seconde année de Terminale m'a permis d'affiner mon choix et surtout de me rendre compte que le concours et la formation d'orthoptiste était beaucoup beaucoup trop scientifique à mon goût. Et de toute manière, après de nombreuses recherches d'informations, le concours et la formation d'orthophoniste me plaisait beaucoup plus, de même que le métier bien sûr !

 

A la suite de ma seconde Terminale (où je n'ai pas repassé mon bac et où j'ai donc pu commencer à bosser un peu le concours), je suis entrée en prépa privée à Tours. On a choisi celle là, car c'était une toute petite structure, pour des groupes de 14 candidats au maximum, ce qui me semblait idéal pour travailler.

 

J'ai passé le concours de Tours 4 fois en tout : durant mes 2 années de Terminale et durant mes 2 années de prépa. Je recommande vivement de passer au moins un concours en Terminale pour ne pas être trop impressionné la 1ère "vraie" fois.

 

J'ai préparé le concours pendant 2 ans, dans la même prépa. Durant chacune de mes années de prépa, j'ai passé 8 concours. La 1ère année, je n'ai eu aucune admissibilité. La 2ème année, donc l'année dernière, je suis allée à l'oral de Tours, où je suis arrivée 28ème sur liste complémentaire. Je devais aussi passer l'oral de Rouen mais j'ai été rappelée à Tours avant la date de l’oral de Rouen, donc je n'y suis pas allée !

 

Ses méthodes de travail

 

En ce qui concerne le temps de travail personnel, j'avais 20 min de train pour rentrer chez mes parents. Cependant, en finissant à 18h (le plus souvent), je n'avais un train qu'à 18h40 et je n’arrivais donc chez moi que vers 19h10-19h15.

 

Bien souvent, durant la première année, je ne travaillais qu’après manger, pendant 1h et rarement plus. En revanche, durant ma deuxième année, il m'est arrivé de travailler jusqu'à minuit ou 1h du matin, même parfois plus tard lorsque je ne voyais pas l'heure passer, ce qui faisait au moins 3h de boulot par soir.

 

Je ne ciblais pas forcément une "matière" par soir, je travaillais en général les cours que j'avais le lendemain et/ou je reprenais ce que je n'avais pas compris pendant la journée pour poser des questions le lendemain.

 

Pour les épreuves d'orthographe, on nous donnait des fiches de mots à compléter (doubles lettres) ou dont il fallait vérifier s'ils étaient bien écrits. Je faisais les fiches avec le dictionnaire une première fois, pour ne pas retenir de formes fausses puis je reprenais les fiches en recopiant les mots, avant de me les faire dicter, pour voir ceux que je savais écrire et ceux que je ne maîtrisais pas encore.

 

Pour le vocabulaire, je me faisais des petits papiers/cartons avec d'un côté le mot, et de l'autre la classe grammaticale, le genre et le sens. Pendant les repas, chez mes parents, on en tirait 10, et je devais les "réciter". Je revoyais ensuite ceux que je ne connaissais pas ou pas bien.

 

Pour la culture générale, je me faisais des fiches par thèmes, mais ça n'a jamais vraiment fonctionné, car je mélangeais un peu tout ! Puis en plus, je n'aimais pas trop ça, donc j'avais un peu tendance à laisser tomber !

 

Ses supports de travail

 

J'ai acheté pas mal de bouquins de collections différentes et je n'ai pas vraiment eu de préférence. À vrai dire, j'ai bossé avec quand j'étais en Terminale (la 2ème année) mais une fois que j'ai été en prépa, je n'ai plus vraiment trouvé le temps de travailler avec. Je me concentrais beaucoup sur les polys qu'on nous donnait en cours.

 

En revanche, je me suis pas mal servi de bouquins pour la Culture Gé comme le Bescherelle de la chronologie de l'histoire, un autre sur les rois/reines, un sur la mythologie, etc.

 

Ses conseils aux candidats

 

Un conseil, pour le travail personnel : il vaut mieux faire des créneaux de travail d'une heure ou 1h30 et de faire des pauses, sinon on sature et on n'apprend plus rien.

 

Pour ceux qui ont commencé ou vont commencer, je dirais, le plus dur c'est de ne pas lâcher, il faut persévérer et surtout ne pas laisser de "matière" de côté.

 

C'est dur avant le concours, mais ça vaut vraiment le coup : après, à l'école, c'est top top top !

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog