Le témoignage d’Aurore – Admise à Montpellier

Le témoignage d’Aurore – Admise à Montpellier

Aurore a passé un bac S, avant de passer deux années en prépa, pour décrocher sa place à l’école de Montpellier. Parce qu'Aurore a compris que l'important est de découvrir ses propres méthodes de travail pour réussir, son témoignage vous encouragera à faire de même !

 

Son parcours

 

Je viens d’obtenir mon concours orthophoniste à Montpellier, suite à deux ans de prépa à Cours de France, à Marseille, que je recommande fortement.

 

J’ai d’abord eu mon bac S avec 11,5 de moyenne (j’étais donc loin d’être dans les meilleurs !). J’avais passé le concours de Marseille en terminale pour voir mais, bien sûr, j’étais loin du compte. Je me suis dirigée tout de suite vers ma prépa, sachant déjà ce que je voulais faire.

 

Ses méthodes de travail

 

Je ne vous cache pas que la première année fut difficile étant donné que je ne savais ni comment, ni quoi travailler, j’ai donc avancé à tâtons en suivant ce qu’on me disait de faire. Ce n’est que bien plus tard que je me suis rendu compte que c’était une grosse erreur : ma méthode de travail est plutôt éloignée des méthodes dites habituelles, c’est-à-dire travailler nuit et jour en faisant des listes, relire des corrections d’exercices et des cours, qui ne me correspondaient pas du tout. C’est donc le premier et le plus important conseil que je peux donner pour réussir, suivre son instinct quant au travail à fournir : vous pouvez très bien travailler seulement quelques heures par jour tout en étant très efficace si vous suivez VOS méthodes de travail (que ce soit des fiches, des exercices, des cours tout prêts, des répertoires, des cahiers d’erreurs personnelles à faire soi-même ou encore des carnets colorés à remplir, etc. : à vous de voir !).

 

La première année n’a donc pas été assez efficace : sur 7 concours passés, j’ai quand même réussi à aller à un oral (Nice), que j’ai raté.

 

C’est en deuxième année que je me suis vraiment réveillée, en comprenant comment travailler. Ainsi, je travaillais chaque après-midi quelques heures après les cours que nous avions le matin (environ 4h), mais sans m’imposer de planning que je ne respectais jamais. Pendant quelques mois, j’ai fait un peu de tout (exercices de français, fiches de culture G, rédactions…), puis à l’approche des concours, je me concentrais à chaque fois pendant 2-3 semaines sur le concours qui arrivait : pour Montpellier par exemple, pendant les 3 semaines avant le jour J, j’ai repris toutes les annales en repérant les sujets qui tombaient souvent pour en faire des fiches que je complétais avec Internet. Pour la culture G notamment, j’essayais de me faire des petits jeux de mots (un peu nuls, je l’avoue) pour retenir les informations (ex : pour Michel Sapin, ancien ministre de l’Economie, je me disais que la vente de sapins participait à l’économie de la France... Hahaha…), ce qui me faisait retenir plus facilement.

 

Les ressources qu’elle recommande

 

En ce qui concerne les livres, je recommande les Vuibert, le livre « orthophonie : tout sur le français », le Grevisse et également le site QCM Plus qui comporte des erreurs mais donne quand même énormément d’infos.

 

Ses derniers conseils aux futurs candidats

 

Ne PAS se décourager face au faible pourcentage de réussite. Il fait vraiment peur, et voir les réponses négatives s’accumuler peut être très difficile à vivre, notamment quand tout le monde autour de vous réussit… mais il faut se dire que plus vous travaillez, plus vous aurez de chance d’avoir votre nom sur ces fameuses listes, alors ne baissez pas les bras surtout !! Il suffit d’un seul concours pour changer votre vie !

Audrey G 02/08/2017 09:49

Bonjour,
Je compte faire une reconversion pour ce si beau métier. Ayant une vie personnelle bien remplie (mon fils est dyslexique/dysorthographique plus un troubles des fonctions exécutives ayant pour conséquences un TDA sans H, dysgraphie et dyspraxie visuo-spatiale), grâce à lui je sais enfin quel métier est fait pour moi.
Je vais donc passer un seul concours, celui de Montpellier, car je ne pourrai pas intégrer une autre école, trop éloignée.
Ma question se situe surtout sur la façon de trouver les annales des sujets de Montpellier, en effet, je n'ai pas non plus les moyens de me payer une classe de prépa, je vais donc faire ça toute seule.
Ayant un travail prenant, besoin d'accorder du temps à mon fils dans ses difficultés d'apprentissage, je sais que tout sera très difficile pour moi d'y arriver mais avec votre aide, peut-être, y arriverais-je.
J'ai acheté le livre "Je vais vous apprendre à être admis en orthophonie", il est génial, mais je me sens tout de même perdue.
Dans l'attente de vos conseils et d'une indication pour obtenir les annales de Montpellier.

Merci. Audrey G

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog