Le témoignage de Clarisse – Admise à Caen

Le témoignage de Clarisse – Admise à Caen

Clarisse a passé un bac L, avant de passer deux années en prépa, pour décrocher sa place à l’école de Caen. Voici son parcours et des méthodes de travail originales pour booster votre préparation !

 

Son parcours

 

En 2015, je passe mon Bac Littéraire. Cette année-là pendant les vacances de février, je fais un stage intensif d'une semaine, ciblé seulement sur le concours de Paris, dans ce qui allait être ma future prépa. Sans grande surprise (même si c'est toujours possible), je n'ai pas eu le concours.

 

J'ai eu mon Bac (L), et tout l'été j'ai travaillé les concours. Ma prépa avait envoyé des listes de vocabulaire, de la conjugaison et nous avait demandé de bien se tenir au courant de l'actualité des vacances.

 

Fin août, je commence alors mon année de préparation à Lyon à Supsanté. La première année je n'ai décroché aucune admissibilité, mais je savais que je pouvais y arriver, j'étais très déterminée, j'ai persévéré et recommencé une deuxième année, toujours dans la même prépa mais dans une classe de doublants.

 

J'ai passé 12 concours la première année, 12 la deuxième, et j'avais passé le concours de Paris l'année du Bac pour voir ce qui m'attendait, ce qui fait un total de 25 concours, dont 22 résultats négatifs ! Mais il en suffit d'un et il ne faut pas se laisser abattre car parfois la victoire se décroche vraiment tout à la fin ! Pour savoir quels concours passer, j'ai fait la sélection selon mes points forts et/ou faibles. J'ai donc écarté les concours où il y avait beaucoup de biologie (Poitiers, Tours, Marseille) ou des mathématiques (Montpellier).

 

Ses méthodes de travail

 

Apprendre en chantant !

 

Pour la méthode de travail, il n'y en a pas UNE bonne, mais chacun doit trouver la sienne (rapidement). Moi, pour retenir les noms masculins et féminins par exemple, j'avais inventé plusieurs petites chansons avec la liste des noms. Je les écoutais régulièrement et en boucle, le soir, avant de m'endormir. Très vite, je les connaissais par cœur, et en concours en voyant un nom, j'entendais la chansonnette dans ma tête et trouvais ainsi son genre. Je faisais la même chose pour les noms et adjectifs en -eant ou -ant par exemple ou encore les noms qui se terminent en -is, ou en -ciel /-tiel.

 

Prendre de l’avance

 

Je conseille fortement de travailler cet été pour se mettre dans le bain de la prépa et pour ne pas prendre de retard (beaucoup seront en 2/3ème année ou seront déjà bien avancés et vous paniquerez à l'idée de ne rien savoir).

 

Bien utiliser son Smartphone

 

Je conseille également des applications téléphones (ou ordinateur) pour pouvoir travailler partout, dès qu'on a le temps, dans les transports en commun, dans une salle d'attente, et avoir toujours sous la main des mots de vocabulaire, de la culture générale ou des exercices des conjugaison, sans avoir à apporter avec soi ses fiches de révisions qui pèsent et prennent de la place !

 

En plus, parfois, il est plus facile de retenir certaines choses quand on les apprend dans des endroits différents (« Ah oui ça je l'avais lu en attendant pour mon rdv chez l'ORL! »)

 

Quelques applications :

 

- Quizlet pour s'interroger sur les données que l'on aura entrées (vocabulaire, culture générale) et on peut    tout partager avec ses copines de classe ;

- La conjugaison de L'OBS, un Bescherelle + exercices illimités sur les verbes et toute leur conjugaison ;

- Le Monde, Le Figaro pour se tenir au courant de chaque information d'actualité ;

- Trivia crack, jeu ludique de culture générale (questions qui tombent aux concours !).

 

Ses derniers conseils aux futurs candidats :

 

Ne jamais se dire « je ne sais pas », « je ne comprends pas » ou « je ne suis pas sûr(e) », mais toujours chercher et trouver une réponse à vos questions !

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog