Écrits de Bordeaux 2017 : Attention aux surprises !

Écrits de Bordeaux 2017 : Attention aux surprises !

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, l’heure est presque venue de mettre les pieds à Bordeaux ! Mais avant voyons un peu ce qui vous y attend ! Pour les anciens parmi vous, c’est tout un tas de belles surprises que vous avez eues l’an dernier : une montagne de questions auxquelles il vous fallait répondre en un minimum de temps, du raisonnement logico-mathématiques (oui!!) et un texte à rallonge à résumer en deux temps trois mouvements… Inutile de dire que vous ne vous êtes pas ennuyés et que la journée est passée… vite !

 

Avis aux nouveaux arrivants, mais aussi aux anciens : s’il-vous-plaît, lisez cet article très attentivement car vous aurez (encore) droit à des nouveautés en 2017, et de taille, à mon avis ! Si vous voulez prendre une longueur d’avance sur un grand nombre de candidats, ne négligez pas les conseils qui vous seront donnés ici et qui pourraient vous être très précieux, le jour J !

 

Infos pratiques :

 

 

Dates des épreuves :

 

- Admissibilité : 9 février 2017

 

- Admission : entre mi-avril et début juillet 2017

 

 

Les annales :

 

Bordeaux laisse repartir les candidats avec les sujets : étant donné qu’ils sont toujours extrêmement longs, ils doivent se dire que les candidats auront sûrement envie de les finir chez eux !!!

 

Si vous cherchez à vous procurer les fameuses annales pour vous entraîner, vous pouvez contacter les très sympas étudiants de Bordeaux, dont l’association tient un site mis à jour régulièrement (avec notamment des témoignages de candidats admis) ainsi qu’une page Facebook !

 

 

Les épreuves :

 

 

Si vous pensiez que Bordeaux allait s’en tenir à ses changements de 2016, vous vous trompez ! Cette année, encore quelques variations pour votre plus grand plaisir !

 

BORDEAUX 2015

BORDEAUX 2016

BORDEAUX 2017

Pré-admissibilité :

  • QCM de vocabulaire (Langage) (10 minutes, noté sur 20)

  • QCM d’orthographe (Repérage d’erreurs orthographiques) (15 minutes, noté sur 20)

  • Repérage et corrections des erreurs orthographiques d’un texte (15 minutes, noté sur 20)

 

Admissibilité :

  • QCM de grammaire (Analyses) (30 minutes, noté sur 20)

  • Épreuves de résumé et de discussion (1 heure 15, noté sur 20)

Pré-admissibilité :

  • QCM d’orthographe et de vocabulaire (30 minutes, noté sur 60)
  • QCM de Connaissances Générales, Raisonnement, Analyse Grammaticale (45 minutes, noté sur 60)

 

Admissibilité :

  • Épreuves de résumé et de discussion (1 heure 15, notées sur 40)

Pré-admissibilité :

  • QCM d’orthographe et de vocabulaire (20 minutes, noté sur 60)
  • QCM de Connaissances Générales, Raisonnement, Analyse Grammaticale (40 minutes, noté sur 60)

 

Admissibilité :

Épreuves de résumé et de discussion (1 heure 50, notées sur 50)

 

En ce qui concerne les épreuves, on reste dans du QCM et du résumé-discussion. Par contre, le temps octroyé pour effectuer les épreuves ainsi que les points accordés doivent absolument retenir votre attention !

 

Pour vous ouvrir un peu plus les yeux :

  • Pour compléter l’épreuve de vocabulaire et d’orthographe, vous ne disposerez plus de 30, mais de 20 minutes, soit un tiers du temps en moins ! Cependant, les points accordés pour l’épreuve restent les mêmes qu’en 2016… Conclusion : attendez-vous à un nombre de questions au moins similaire (environ 120 questions !). Il faudra donc vous habituer à répondre très rapidement et ne pas entrer en dépression si vous ne finissez pas, car a priori, personne n’arrivera au bout de ce sujet !
  • L’épreuve de connaissances générales rapporte 5 points de plus par rapport à 2016. Si vous saviez à quel point 5 points font toute la différence en concours !!! Encore une fois, ne négligez pas les tests psychotechniques… cela pourrait vous rapporter bien des points précieux !
  • Les plus gros changements concernent l’épreuve de résumé-discussion qui passe d’une heure 15 à une heure 50, et de 40 points à 50 ! Augmentation du temps, augmentation des points… plus que jamais, Bordeaux accorde une importance capitale à cette épreuve ! Vous aurez plus de temps pour démontrer vos aptitudes, mais probablement aussi un texte plus long et plus complexe ! On en reparle ci-dessous !

 

Pistes de révision

 

 

QCM d’orthographe et de vocabulaire

 

Pour cette première épreuve, on reste dans du classique : il fallait bien garder un peu de stabilité, dans toutes ces nouveautés !

 

 

Orthographe :

 

En orthographe, on a bien entendu testé les candidats sur leur maîtrise des accords du participe passé à toutes les sauces (verbes pronominaux, accord du COD avec l’auxiliaire avoir et tutti quanti), des accords des verbes et des groupes nominaux, mais aussi de l’orthographe lexicale (par exemple, la manière d’orthographier des « en/an », des « in/ain », des « i/y », des consonnes doubles, des lettres finales et des h muets, etc.).

 

 

Vocabulaire :

 

Ici aussi, Bordeaux est restée fidèle à elle-même : on est allé vous dénicher de beaux mots rares, comme d’habitude (procrastination, ratiocination, pleutre, zinzibérin, cacostomie, etc.). Vous plonger dans les annales de vocabulaire habituelles devrait vous permettre de bien débroussailler le terrain !

 

 

QCM de Connaissances Générales, Raisonnement, Analyse Grammaticale

 

 

Raisonnement :

 

La grande nouveauté à Bordeaux, en 2016, a été l’apparition d’un bon nombre de questions qui portaient sur du raisonnement verbal et/ou logico-mathématiques. Pas de grands calculs, mais de la logique !

 

Les candidats ont eu droit à :

- des énigmes, dans le style : Quel jour de la semaine était-on hier, si jeudi était 4 jours avant après-demain ?

- des probabilités : combien de chaussettes minimum faut-il récupérer dans un tiroir pour être sûr d’en avoir X paires de même couleur ?

- des analogies verbales et/ou numériques : jument est à poulain ce que poule est à… ; 49 est à 7 ce que 64 est à… (en un peu plus complexe, quand même),

- des calculs de pourcentage,

- des petits problèmes à résoudre à l’aide du produit en croix,

- des énoncés complexes à interpréter : indiquer les phrases qui ont le même sens que « nous n’irons au cinéma que s’il pleut demain », etc.

- de la traduction de « langue imaginaire », dont on vous donnait plusieurs mots de vocabulaire (exercice assez drôle, lorsqu’on n’est pas pressé par le temps !), classique Nantais qui s’est invité en terres girondines ! Vous trouverez de bons conseils pour vous préparer sur le blog Survivre en prépa ortho ainsi qu'un exemple de ce qui est déjà tombé à Nantes,

- des syllogismes, dans le genre : Tous les hommes sont mortels, Socrate est un homme donc Socrate est…

- des séries géométriques, alpha-numériques, etc.

 

Normalement, rien de bien méchant pour qui s’est entraîné un tant soit peu régulièrement. D’ici le jour J, intensifiez votre effort si vous aviez négligé cet aspect jusqu’ici ! Exercez-vous un peu tous les jours, à l’aide d’un bon livre ou sur Internet directement : la toile regorge de tests psychotechniques gratuits !

 

 

Culture générale :

 

Pour son autre grande nouveauté 2016, l’ajout de questions testant vos connaissances générales, Bordeaux a proposé aux candidats de :

- Rendre la citation à son auteur : je vous partage ma préférée de 2016 : Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est (Sartre)

- Mettre en avant leurs connaissances de l’actualité : le chômage en France, le salaire minimum mensuel, les critères d’admissibilité au RSA, etc.

 

En dehors de ces quelques questions, pas grand-chose à dire sur la culture G. Qui sait : on vous en servira peut-être un peu plus cette année ? Affaire à suivre…

 

 

Analyse grammaticale :

 

Fidèle à ses classiques, Bordeaux a bien sûr interrogé les candidats sur la nature et la fonction de mots, de groupes de mots et de propositions dans des phrases. Pas vraiment d’innovation de ce côté-là : entraînez-vous avec n’importe quel sujet de grammaire de Bordeaux des années précédentes, et vous serez fin prêts !

 

 

Pour ne pas avoir de mauvaise surprise le jour J :

 

- Commencez par la grammaire, ce que vous maîtriserez sûrement le plus et qui rapportera beaucoup de points en peu de temps ! Attention toutefois à ne pas vous décaler dans la grille de réponse !

 

- Ne bloquez pas sur les questions : si vous ne savez pas, passez et revenez en arrière s’il vous reste du temps ! Notamment en ce qui concerne les tests psychotechniques : gardez-les pour la fin car ils nécessitent du temps et de la réflexion (ce dont on manque souvent en début d’épreuve, lorsqu’on est stressé) !

 

- Lisez bien les consignes, qui vous indiquent s’il faut donner UNE ou PLUSIEURS réponses ! Si vous manquez cette information, vous risquez de perdre beaucoup de points !

 

- À Bordeaux, pas de points négatifs, donc : en fin d’épreuve, assurez-vous d’avoir donné une réponse au maximum de questions, même si vous n’en étiez pas sûrs : vous n’avez rien à perdre !

 

 

Épreuves de résumé et de discussion

 

Bien des candidats ont été surpris de trouver à Bordeaux un texte à résumer de 4 pages. Pourtant, ceci est loin d’être rare ! Bordeaux est spécialiste des textes à rallonge, malgré son avarice extrême en termes de temps accordé à l’épreuve !

 

Considérant le fait que Bordeaux a étiré le temps (finalement !), soyez préparé à toute éventualité, soit :

- un texte de 2 à 4 pages

OU

- un texte de 5 à 10 pages (on ne sait jamais !)

 

Quoi qu’il en soit, plus de temps ne veut probablement pas dire plus facile, mais plutôt plus d’exigences ! Les correcteurs seront plus intransigeants que jamais avec :

- votre méthodologie (les règles du résumé et l’organisation de vos productions),

- votre expression (le vocabulaire utilisé, les tournures et la complexité des phrases, les marqueurs de relation),

- votre orthographe (par pitié, relisez-vous avant la fin de l’épreuve et éliminez toutes les fautes d’inattention qui pourront vous coûter cher, si les correcteurs les trouvent !).

 

 

Pour en savoir plus sur la méthodologie du résumé et de la discussion, rendez-vous dans Je vais vous apprendre à être admis en orthophonie, à partir de la page 216, où vous seront détaillés les épreuves écrites et les pièges à éviter !

 

 

Dernières recommandations pour réussir :

 

Les mêmes qu’en 2016 : je vous renvoie à l’article correspondant sur le blog.

 

Au risque de me répéter, même si en quittant les lieux, le jour J, vous vous sentez comme quelqu’un qui s’était préparé à une randonné au Puy de Dôme et qui s’est finalement retrouvé au pied de l’Everest, ne vous laissez pas abattre : ce sera le cas de tous les autres candidats.

Quoi qu’il arrive, en septembre 2017, 35 étudiants intègreront l’école, en 1ère année d’orthophonie. Gravir l’Everest de Bordeaux est donc possible, et appartient à quiconque se battra pour ne pas se laisser emporter par l’avalanche du découragement ! Tenez bon !

 

Liens utiles :

 

Le site des étudiants en orthophonie de Bordeaux : http://orthophonie-bordeaux.com/

 

Et leur page Facebook !

Lauli 05/02/2017 14:30

Bonjour, avez-vous pu avoir les annales de Bordeaux 2016 ? Je les cherche désespérément ... :/

Merci d'avance et bonne continuation :)

bloubi 22/01/2017 08:21

Bonjour, où avez-vous trouvé ces modalités pour 2017 ? Celles indiquées sur le site sont différentes

FLo 24/01/2017 14:28

Tu les trouveras sur le site de l'Université de Bordeaux:

https://sante.u-bordeaux.fr/content/download/49309/377347/version/1/file/Déroulement_Orthophonie%202017.pdf

N'hésite pas à m'écrire si tu as des questions!

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog