Comment résumer?

Résumer, c'est restituer de manière concise et personnelle les idées principales d'un texte dans le respect de sa chronologie, de son système énonciatif et de sa structure argumentative.

· Votre résumé est une reformulation concise du texte initial (vous ne devez en aucun cas reprendre les phrases du texte ni faire de citation).

· Il reprend avec précision la démarche argumentative de l'auteur (on ne modifie pas l'ordre de ses idées, il faut suivre la chronologie du texte).

· Il restitue fidèlement les idées de l'auteur (et non les vôtres: ce n'est pas une critique, ni une discussion).

· Il conserve le système énonciatif du texte (n'écrivez jamais "l'auteur dit que" mais mettez-vous à sa place: s'il écrit à la première personne, faites de même)

· Il met en valeur l'articulation des idées du texte, à l'aide de liens logiques

· Il vise à ne conserver que l'essentiel du texte.


Méthode d'exploration du texte


I. LECTURE synthétique


Objectif : "survoler le texte" pour en saisir le sens global


- Prendre connaissance du paratexte (observer la date du texte, son auteur, son titre éventuel)

- Lire le début et la fin du texte, et insister sur le début et la fin de chaque paragraphe (c'est souvent là que se trouvent les idées directrices)


Suite à cette première "lecture", vous devez pouvoir répondre à ces questions: de quoi s'agit-il? (quel est le thème du texte) et que veut dire l'auteur? (quelle est la thèse de l'auteur)


II LECTURE analytique


Objectif : mettre à jour le plan du texte qui donnera le plan du résumé.


Relire le texte et insister sur:

  • le système énonciatif (consulter la fiche) afin de déterminer qui parle (a-t'on affaire à l'opinion de l'auteur? tous les pronoms se rapportent-ils à lui? Bien réfléchir au sens que peuvent avoir les pronoms "on" ou "nous")

- prendre garde au registre de langue (chercher l'ironie, ou le conditionnel journalistique: parfois l'auteur semble défendre la thèse adverse pour mieux la discréditer ensuite)

- observer les connecteurs chronologiques (maintenant, autrefois, aujourd'hui) et logiques (toutefois, en effet, or, contrairement à...), qui donnent l'architecture du texte, soulignent l'enchaînement des idées, et que vous devrez absolument respecter au moment de résumer


Tout ceci vous permet de définir le plan du texte que devra reproduire le résumé. Il vous faut ensuite dégager les idées essentielles et supprimer tout ce qui ne fait que les délayer (l'auteur répète parfois, sous différentes formes une chose unique. Conservez en une, mais éliminez les autres). Pour ce qui est des exemples tous ne sont pas à bannir, mais vous ne devez pas non plus tout garder. Conservez les exemples qui servent de preuve aux arguments. Si le texte comprend lui-même des citations d'auteur, elles tiennent lieu d'exemple, donc procédez de la même manière. Demandez-vous si leur suppression changera quelque chose au sens du texte. Si oui, gardez-les, sinon... poubelle!


III. REDACTION du résumé

· Vous devez être  concis et lisible. Votre résumé constitue un texte autonome, on doit pouvoir y retrouver l'essentiel de la pensée du texte initial sans avoir jamais lu auparavant ce texte.

· Vous devez rédiger avec clarté, précision et simplicité.

· Le texte initial doit impérativement être reformulé (pensez à trouver des synonymes, sauf s'il n'y en a pas, par exemple pour le

mot "médias", ou que le synonyme aboutirait à une expression plus longue que la précédente).

· Des liens logiques j

ustement choisis reconstituent le parcours argumentatif du texte.

· Vous devez employer le registre de langue (généralement soutenu ou courant) du texte initial.

· Vous devez aboutir à un texte d'une longueur donnée (indiquez à la fin le nombre de mots qu'il comporte) et qui respecte les proportions du texte initial. Votre résumé est un peu une reproduction en miniature, une maquette.


Prenez soin de réserver au moins 5 minutes à la relecture. Souvenez-vous qu'en concours, tout compte, et spécialement les fautes d'orthographe. Mieux vaut ne pas finir, mais sans faute, plutôt que mettre le point final et prendre cinq points en moins, pour des fautes d'étourderie qu'un coup d'oeil aurait corrigées.

Si vous suivez cette méthode, sans brûler les étapes, vous avez de grandes chances de réussir votre résumé.


Entraînez-vous, et vous serez des as le jour J!

 

Vous pouvez télécharger cette fiche pour l'imprimer.

indigestuelle 23/07/2010 07:24



Un vrai petit bijou ton site, merci de tout ce temps consacré à nous aider : )



FLo 07/11/2010 01:05



Bon courage pour ta préparation!



FLo 12/06/2008 10:24

Il faut adopter le ton de l'auteur, donc, oui, c'est important de conserver son style autant que possible, en prenant garde évidemment de ne pas paraphraser ou réutiliser ses mots. Il faut rester dans le même registre de langue, par exemple.Et pour les fautes, oui c'est mieux de les corriger et de ne pas finir le résumé, parce que tu perds un max de points chaque fois que tu fais des fautes. Mais si tu peux aussi finir le résumé, c'est bien aussi!!

lucie 11/06/2008 22:11

coucou !je voulais savoir, est-ce que tu sais si imiter le style de l'auteur ( sans reprendre les phrases bien sûr ) serait judicieux voire même indispensable ? Donc sinon toi tu penses qu'il vaut mieux ne pas finir et ne pas faire de fautes.. ?

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog